Définition Arthroscopie du genou​

L’arthroscopie du genou est une technique chirurgicale mini-invasive qui permet de traiter un certain nombre de lésions articulaires ou de pathologies du genou.

L’arthroscopie du genou est réalisée au bloc opératoire par un chirurgien spécialisé et sous anesthésie. Cette intervention est en général réalisée en ambulatoire à Périgueux.

Pourquoi utilise-t-on un arthroscope

Cette intervention mini-invasive à Périgueux est réalisée à l’aide d’un arthroscope. C’est un tube de quelques millimètres de diamètre, muni d’un système optique et d’un système d’éclairage qui permet de voir l’intérieur de l’articulation.

L’arthroscope est couplé à une caméra vidéo miniaturisée, elle-même reliée à un écran de télévision. L’introduction articulaire de l’arthroscope se fait par une petite incision.

Pour avoir une meilleure visibilité de l’articulation, celle-ci est gonflée avec du sérum physiologique, introduit en continu pendant l’intervention par l’intermédiaire de l’arthroscope.

Une ou parfois plusieurs autres petites incisions cutanées sont nécessaires pour l’introduction d’instruments fins dans l’articulation pour permettre l’exploration et les gestes chirurgicaux.

La chirurgie des ligaments croisés

  • Arthroscopie diagnostic à Périgueux :

C’est une indication exceptionnelle car les examens paracliniques (radiographies, IRM, scanners, …) et l’examen clinique permettent en général de faire un diagnostic. En présence d’éléments cliniques sans correspondance avec les examens paracliniques, une arthroscopie diagnostic peut être discutée. Cette arthroscopie diagnostic permet d’explorer toute l’articulation du genou. Elle permet aussi si nécessaire de faire des prélèvements (anatomo-pathologiques et analyses du liquide articulaire).

D’autres pathologies qui utilisent l’arthroscopie

La ligamentoplastie du LCA :

Le ligament croisé antérieur qui a tendance à ne pas se cicatriser spontanément et cela même pour une suture directe, explique la nécessité de son remplacement (ligamentoplastie) à l’aide de tendons trouvés à proximité de la zone opératoire. Il existe de nombreuses techniques chirurgicales.

Quelle que soit la greffe tendineuse utilisée, les principes techniques sont constants. La ligamentoplastie du ligament croisé antérieur (LCA) du genou est réalisée par voie mini-invasive sous arthroscopie.

La méniscectomie ou l’ablation du ménisque :

Lorsqu’un ménisque abîmé est gênant, il se discute son ablation sous arthroscopie.

La suture méniscale : 

En cas de lésion méniscale instable ou à potentiel instable et lorsque la lésion survient dans une zone vascularisée (tiers périphérique du ménisque), il y a une bonne indication de suture. Cette suture se réalise le plus souvent par voie mini-invasive arthroscopique.

D’autres pathologies qui utilisent l’arthroscopie

La ligamentoplastie du LCA :

Le ligament croisé antérieur qui a tendance à ne pas se cicatriser spontanément et cela même pour une suture directe, explique la nécessité de son remplacement (ligamentoplastie) à l’aide de tendons trouvés à proximité de la zone opératoire. Il existe de nombreuses techniques chirurgicales.

Quelle que soit la greffe tendineuse utilisée, les principes techniques sont constants. La ligamentoplastie du ligament croisé antérieur (LCA) du genou est réalisée par voie mini-invasive sous arthroscopie.

La méniscectomie ou l’ablation du ménisque :

Lorsqu’un ménisque abîmé est gênant, il se discute son ablation sous arthroscopie.

La suture méniscale :

En cas de lésion méniscale instable ou à potentiel instable et lorsque la lésion survient dans une zone vascularisée (tiers périphérique du ménisque), il y a une bonne indication de suture. Cette suture se réalise le plus souvent par voie mini-invasive arthroscopique.

DOCTEUR HOSSENBACCUS

Spécialiste du genou & de la hanche
à périgueux

Ancien interne du CHU de Rouen, Ancien assistant et chef de clinique du CHU de Rouen, Membre de la société française de chirurgie orthopédique et traumatologique, Accrédité par l’HAS (Haute Autorité de santé)