Docteur Michaël Hossenbaccus - Chirurgien Orthopédiste - Chirurgien du membre inférieur - Chirurgie de la main - Consultations sur rendez-vous au 05 53 02 16 17

Arthroscopie du genou

L’arthroscopie du genou est une technique chirurgicale mini-invasive qui permet de traiter un certain nombre de lésions articulaires ou de pathologies du genou.

L’arthroscopie du genou se réalise au bloc opératoire par un chirurgien spécialisé et sous anesthésie. Cette intervention est en général réalisée en ambulatoire.

Cette intervention mini-invasive est réalisée à l’aide d’un arthroscope. C’est un tube de quelques millimètres de diamètre, muni d’un système optique et d’un système d’éclairage. L’arthroscope est couplé à une caméra vidéo miniaturisée, elle-même reliée à un écran de télévision. L’introduction articulaire de l’arthroscope se fait par une petite incision. Pour avoir une meilleure visibilité de l’articulation, celle-ci est gonflée avec du sérum physiologique, introduit en continu pendant l’intervention par l’intermédiaire de l’arthroscope.

Une ou parfois plusieurs autres petites incisions cutanées sont nécessaires pour l’introduction d’instruments fins dans l’articulation pour permettre l’exploration et les gestes chirurgicaux.

Indications de l’arthroscopie du genou 

  • Arthroscopie diagnostic :

C’est une indication exceptionnelle car les examens paracliniques (radiographies, IRM, scanners, …) et l’examen clinique permettent en général de faire un diagnostic. En présence d’éléments cliniques sans correspondance avec les examens paracliniques, une arthroscopie diagnostic peut être discutée. Cette arthroscopie diagnostic permet d’explorer toute l’articulation du genou. Elle permet aussi si nécessaire de faire des prélèvements (anatomo-pathologiques et analyses du liquide articulaire).

  • Arthroscopie thérapeutique :

De nombreuses lésions du genou peuvent être traitées sous arthroscopie :

  1. Les lésions ou déchirures des ménisques du genou par sutures ou méniscectomies,
  2. Les ruptures ligamentaires des ligaments croisés du genou par ligamentoplastie du ligament croisé antérieur ou postérieur,
  3. Les lésions traumatiques du cartilage du genou par ablation de fragments libres ou fixation de fracture ostéochondrale,
  4. Dans certains cas d’arthrose du genou (chez le patient jeune, régularisation chondrale et effet du lavage),
  5. Certaines maladies (ablation des chondromes dans le cadre de chondromatose ou synovectomie dans le cadre d’arthrite inflammatoire),
  6. Les infections ou arthrite septique du genou (prélèvement bactériologique, lavage et parfois synovectomie).
Fermer le menu